Intelligence humaine et Legaltech

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Intelligence humaine et Legaltech : 2 éléments indispensables pour réussir sa transformation digitale

A travers nos différentes rencontres et expériences, nous avons constaté le besoin essentiel pour la profession d’avocat de faire évoluer ses méthodes de management, de recrutement, ses outils technologiques afin de s’adapter à une concurrence accrue, aux exigences des clients et à une évolution législative permanente.

Les structures se multipliant, les cabinets ont désormais besoin d’être rapidement rentables. Il faut dès lors identifier les leviers permettant d’atteindre cette rentabilité.

Les dernières études mettent en exergue deux points essentiels.

L’intelligence humaine est l’outil de développement numéro 1 d’un cabinet, suivi de très près par l’intelligence artificielle, ses systèmes et ses logiciels informatiques.

Ces deux points sont les deux clefs de voûte pour construire, sur le long terme, un cabinet attractif et productif.

La place centrale de l’intelligence humaine au cœur du business

Ce n’est pas une nouveauté en soit. Cependant elle mérite d’être traitée avec attention car les évolutions sociétales et les valeurs humaines sont en perpétuelle évolution depuis quelques décennies. Il faut dès lors s’adapter.

Le recrutement devient un enjeu majeur. Désormais le droit à l’erreur est limité, il faut pouvoir identifier rapidement les meilleurs éléments. C’est une course aux talents qui se joue. Pour cela, il faut se tourner vers des cabinets de recrutements, chasseurs de têtes et prendre le temps d’identifier les besoins et de cibler au mieux les profils mais aussi les personnalités qui pourront s’adapter au mieux à leur nouveau milieu professionnel. La personnalité est maintenant tout aussi importante que le profil et l’expérience professionnelle.

Par ailleurs pour satisfaire l’humain, il faut un management adapté. Le « vieux management » vertical qui prédominait dans de nombreux cabinets s’avère maintenant caduque. Il est fortement conseillé de favoriser un management horizontal, participatif et collaboratif. Les responsables pourront ainsi identifier plus facilement les hauts potentiels et ainsi les accompagner puis les valoriser. Les chiffres récents montrent que le management participatif permet un gain de productivité des équipes de l’ordre de 30%.

La montée en puissance de l’intelligence artificielle

L’autre point essentiel de développement évoqué ci-dessus est l’intelligence artificielle via les systèmes et les logiciels informatiques. En effet afin de garder un haut niveau de compétitivité et de productivité, l’avocat doit être efficace.

Pour cela, il doit être accompagné dans son travail par des logiciels informatiques efficaces qui lui offrent un gain de temps considérable dans le traitement de ses tâches. Les logiciels notamment ceux de gestion doivent être personnalisables, adaptés à tous les supports et offrir ainsi une mobilité illimitée à l’avocat. Ce dernier doit pouvoir en effet traiter ses dossiers à tout moment, peu importe le lieu. De plus, la question de sécurité, notamment des données personnelles des clients et des éléments confidentiels de dossiers traités sont un enjeu majeur.

Cette technologie est incontournable pour accompagner le business développement du cabinet, pour accroitre sa rentabilité et son attractivité. Les cabinets doivent s’équiper des meilleurs solutions. en ce sens, la legaltech est désormais un enjeu majeur pour la croissance du cabinet.

Les LegalTech au service des avocats et des professionnels du droit

Pour qu’elle soit pérenne, l’offre de service doit non seulement s’appuyer sur les technologies les plus récentes mais la Legaltech en question doit également être agile, dans son organisation et son mode de fonctionnement, pour s’adapter rapidement à un contexte en évolution permanente où l’innovation gouverne plus que jamais. C’est notamment ce qui explique pourquoi les éditeurs traditionnels ont de plus en plus de mal à suivre le rythme : leur mode de management, leurs structures de coûts, l’empilement des différentes techno au fil des années sont autant de facteurs qui les sclérosent. Ils accumulent le retard face à un environnement qui ne cesse d’accélérer.

Trop longtemps dédaigneux face à l’évolution des enjeux et à l’innovation, ces éditeurs se retrouvent confrontés à la même situation qu’ont connu en leur temps d’autres acteurs majeurs qu’on pensait pourtant inamovible. Kodak, Motorola, BlackBerry, Nokia… sont autant d’exemples qui montrent que l’innovation, la vraie, celle qui est au service des utilisateurs finaux et qui procure une réelle proposition de valeur, est issue des Legaltech qui oeuvrent sans discontinuer depuis 2012 à développer et mettre en oeuvre les solutions de demain.

Les Legaltech se sont regroupées au sein de France Digitale pour mieux servir leurs clients. A l’image de Doctrine, LegalPlace, EasyQuorum, Jarvis Legal, Caselaw Analytics, Seraphin Legal ou Lexbase, nous oeuvrons ensemble et créons des passerelles pour simplifier encore plus le quotidien des avocats et faire en sorte qu’ils puissent se concentrer sur leur coeur de métier.

L’intelligence humaine et l’intelligence artificielle sont donc au cœur du développement de votre cabinet. Ce sont deux éléments qui offrent une pérennité certaine aux yeux de la profession. Vos clients sont sensibles à la stabilité de vos équipes et aiment traiter avec le même interlocuteur compétent et à l’écoute.

Enfin les atouts de Legaltech, outre le fait d’être des leviers primordiaux de croissance, rassurent aussi vos clients car ils mettent en exergue votre capacité d’adaptation, votre modernité et votre capacité à sécuriser les données.