La communication chez l’Avocat 1/2 – Se différencier

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La communication chez l’Avocat 1/2 – Se différencier

Comme vous le savez, depuis 2014, l’avocat a le droit de communiquer. Si cette communication est autorisée, elle est malgré tout strictement encadrée par les textes. Cela nous vous empêchera heureusement pas de communiquer de différentes manières pour faire connaitre votre message (nous y reviendrons dans un prochain article).

Aujourd’hui, dans le brouhaha général, et quel que soit le marché que vous avez choisi, il y a fort à parier que vos prospects n’auront que l’embarras du choix. Vous devez donc mettre au point un message qui attire leur attention : seule manière d’être celle ou celui qu’ils choisiront.

Se différencier pour exister 

Comme expliqué précédemment (ndlr article 2), vous présenter comme « un avocat en droit de la famille », comme « un avocat en droit administratif » ou exerçant en « droit du travail » est un bon début. Cela ne suffira malheureusement pas à vous permettre d’émerger. Il est important de construire un message distinctif pour être rapidement remarqué et identifié.

Un avocat en droit social peut ainsi se placer comme défenseur des salariés ou, au contraire,  défenseur des employeurs. Un avocat en droit de la famille peut communiquer sur un aspect particulier (divorces internationaux…). L’avocat en droit pénal peut évidemment se présenter comme avocat de la défense ou de la partie civile. Quant au droit des affaires, il offre la possibilité de présenter une offre circonscrite comme la propriété intellectuelle, les entreprises en difficultés ou par exemple encore le droit pénal des affaires. Cherchez bien, tous les domaines du droit se prêtent à cet exercice de ciblage.

En fonction du marché que vous avez ciblé, il peut être pertinent de renforcer vos compétences en les adaptant. Forte d’un DU de droit rural, j’ai ainsi pu pratiquer un droit de l’urbanisme davantage tourné vers le monde agricole. A titre personnel, si ma volonté n’a jamais été d’exercer uniquement en droit rural, mon installation dans une zone proche de la campagne m’a conduite à me perfectionner dans cette matière.

Simplifier et rendre accessible son message

Pour être compris et percutant, veillez à présenter votre message dans l’intérêt de celles et ceux pour qui vous agirez. Pour simplifier votre message, demandez-vous comment vous présenteriez votre activité à vos parents (ou à vos enfants). Diriez-vous que vous que vous êtes « un avocat spécialiste du droit du travail côté salariés » ou « un avocat qui défend les salariés dans leurs conflits avec leurs employeurs » ? Pénaliste, vous pouvez dire que vous accompagnez les parties civiles depuis le dépôt de plainte jusqu’à l’exécution du jugement. Intervenant en propriété intellectuelle, que vous aidez les entreprises à protéger leurs marques etc.

Vous présentez sera d’autant plus facile que vous aurez bien réfléchi à votre offre, vos compétences et vos motivations (cf. articles 1 & 2). Cette présentation découle des précédentes étapes exposées (définition sommaire de votre offre, confrontation au marché, affinage de votre offre, qui devient « remarquable »).

Si vous souhaitez devenir un expert du marketing remarquable et « disruptif », je vous invite à découvrir la vision du marketing de Seth Godin, l’auteur de « La Vache Pourpre » https://www.conseilsmarketing.com/referencement/critique-du-livre-the-purple-cow-de-seth-godin/.

Avocat de formation, vous avez sûrement l’impression que mes conseils sont bien trop éloignés de vos préoccupations. Il est vrai que Seth Godin a inspiré beaucoup plus de start-upper que de ténors des barreaux. Vous êtes sûrement sceptique ou inquiet. Pas de panique ! Il est on ne peut plus normal d’avoir peur! Ne vous inquiétez pas, une offre qui rate sa cible sera aisée à changer et à peu de frais. Et si vous ratez, pas de problème. Avant de réussir, Thomas Edison n’a jamais échoué mais « a trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnaient pas ». L’avantage de notre métier intellectuel et immatériel est que nous n’avons pas à investir dans une nouvelle machine ou à créer un produit manufacturé qui a nécessité 3 ans de recherches et développement. Testez votre offre et vous verrez !

De plus, rien ne vous empêchera, au moins dans un premier temps, de continuer à exercer dans d’autres domaines que ceux que vous aurez mis en avant. Mais ce « ciblage » vous permettra d’impulser à votre cabinet une dynamique, une couleur, en un mot : une signature. Il s’agira ensuite d’utiliser un maximum de leviers de communication pour faire connaître cette signature.

A propos de l’auteure

avocat entrepreneur

Présentation et introduction de Maître Chloé Schmidt-Sarels.

Diplômée du CAPA en 2012, je ne souhaitais pas du tout exercer en tant qu’avocate. J’ai donc démarré ma carrière professionnelle en tant que responsable juridique d’une start-up.

Après une expérience très enrichissante un besoin d’autonomie et une certaine nostalgie pour le droit public m’ont amenée à m’installer en tant qu’avocate libérale.